SPCA de Montréal : 4 poules en quête d’un nouveau toit à la campagne | Salut Bonjour
/homeandfamily/pets

SPCA de Montréal : 4 poules en quête d’un nouveau toit à la campagne

Image principale de l'article 4 poules en quête d’un nouveau toit à la campagne

Chaque semaine, l'équipe de Salut Bonjour met en lumière d'adorables animaux, tous rescapés par la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de Montréal (SPCA). Ces adorables petites bêtes ont un point en commun : ils se cherchent une famille, capable de leur prodiguer les soins appropriés et de leur offrir de l'amour à volonté.

Depuis plus de 150 ans, la mission de la SPCA de Montréal consiste à protéger les animaux contre la négligence, les abus et l’exploitation, à représenter leurs intérêts et assurer leur bien-être, à favoriser la conscientisation et la sensibilité du public à leur égard.

En moyenne, les chats doivent patienter 7 jours et les chiens 10 jours avant d'être accueillit par une nouvelle famille. Si une grande majorité d'entre eux se trouve un foyer rapidement, ce n'est pas le cas pour tous. Certains, en raison de leur âge, de leur race ou de leur tempérament, sont contraints à séjourner plus longtemps.

L'organisme ne fait aucune discrimination : en plus des animaux à quatre pattes, elle reçoit des oiseaux, des rats, des tortues ou des rongeurs. Cette semaine, la SPCA de Montréal cherche une nouvelle famille à ces quatre poules!

Quatre poules en quête d’un nouveau toit à la campagne

Chaque été, la SPCA de Montréal reçoit de nombreuses poules délaissées. Raisons invoquées : la ponte d’œufs a cessé ou les poules sont en fait des coqs bruyants, ou encore leur gardien(ne) avait mal évalué les soins à leur prodiguer. 

Tout récemment, la SPCA de Montréal recevait un appel d’une citoyenne qui venait de trouver quatre jeunes poules maigres et déshydratées seules dans un parc montréalais. L’équipe du refuge a rapidement pris les volatiles sous son aile et leur a fourni tous les soins requis afin qu’ils puissent retrouver la santé.

La SPCA de Montréal place souvent les animaux de ferme en sanctuaires, mais ceux-ci affichent de plus en plus complet. L’organisme invite donc les gens qui habitent à la campagne et qui désirent héberger une poule rescapée à se manifester. Toutefois, avant de remplir le formulaire de demande d’adoption sur le site de la SPCA de Montréal, prenez connaissance des informations ci-dessous : 

Saviez-vous que? 

  • L’espérance de vie des poules domestiques est de 5 à 10 ans, et leurs besoins sont difficiles à combler en milieu urbain. 
  • Un abri qui les protège des éléments est essentiel. Celui-ci doit être doté d’une ventilation et d’une circulation d’air adéquates, car les poules dégagent de l’humidité. Il faut au moins 1,2 mètres carré (4 pieds carrés) d’espace au sol par poule.  
  • Pour empêcher les prédateurs de s’introduire dans l’enclos en creusant, celui-ci doit être entièrement clôturé à l’aide d’un grillage enfoncé dans le sol à une profondeur d’au moins 20 centimètres (8 pouces). 
  • Les poules étant des oiseaux grégaires, elles ont besoin de vivre avec au moins une autre poule.  
  • Bien entretenir le milieu de vie des poules est crucial pour qu’elles restent en santé.  
  • L’alimentation des poules doit comprendre 10 % de légumes et de fruits.  
  • Elles ont besoin d’eau fraîche quotidiennement.  
  • Leur fournir des jouets interactifs comme activité d’enrichissement est conseillé.  
  • Se percher fait partie des comportements naturels des poules; prévoyez installer quelques perchoirs dans leur enclos.  
  • La plupart des vétérinaires ne soignent pas les poules. Il est donc primordial de trouver un.e vétérinaire capable de les traiter en cas d’urgence ou de les examiner annuellement.  

À lire aussi

Et encore plus