Aînés: voici comment protéger vos acquis et rester loin des abus financiers | Salut Bonjour
/homeandfamily

Aînés: voici comment protéger vos acquis et rester loin des abus financiers

s

 

Saviez-vous que les abus financiers envers les aînés sont de plus en plus courants au Québec? C’est une triste réalité qui nécessite une meilleure compréhension de la part de la population en général.

Durant les dernières années, les aînés ont été plus isolés que jamais, ce qui a augmenté leur vulnérabilité. Le 15 juin dernier marquant la journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes aînées, il est important de profiter de l’occasion pour tenter de mieux comprendre les situations menant aux abus, comment les déceler et comment les prévenir.

Qu’est-ce que l’exploitation financière?  

L’exploitation financière survient lorsqu’une personne tente d’obtenir des biens, de l’argent ou des renseignements personnels. Ce faisant, cette personne souvent mal intentionnée ne souhaite pas vous aider: elle agit surtout dans son propre intérêt. 

Comme la plupart des cas d’exploitation financière impliquent un ami, un enfant ou même un conjoint, il peut être ardu de reconnaître une situation d’abus quand elle se présente.

Comment l'identifier?  

Les abus financiers peuvent prendre diverses formes. Voici quelques exemples courants:              

  • chantage affectif pour soutirer de l’argent;                      
  • signature sous pression (prêt hypothécaire ou vente d’une maison, par exemple);                      
  • utilisation inappropriée d’une procuration;                      
  • disparition ou vol de biens ou d’argent;                                

C’est pourquoi il est important de rester vigilant en tout temps.  

Comment prévenir de telles situations?  

Heureusement, il existe plusieurs manières de prévenir les situations d’abus. Voici des réflexes à adopter en tout temps:                      

  • ne pas divulguer pas les numéros d’identification personnelle (NIP) des cartes bancaires;                    
  • choisir un mot de passe difficile à deviner pour tous les comptes en ligne;                      
  • ne jamais prêter les cartes de débit ou de crédit, même à un proche;                        
  • éviter de conserver de grosses sommes d’argent comptant à la maison;                  
  • vérifier périodiquement les relevés de compte et rester informé de l’état de ses finances, même s'il existe une procuration;                         

Pour de l'aide, ne pas hésiter à contacter l'institution financière pour vérifier les solutions adaptées aux besoins individuels.

s

Pour découvrir d’autres exemples concrets d’abus financiers ainsi que des conseils pour les prévenir, rendez-vous au desjardins.com/abus-financiers.

Des ressources pour vous aider  

Si vous avez des questions par rapport aux abus financiers ou si vous avez des raisons de croire que vous en êtes victime, vous pouvez contacter votre institution financière ou appeler la ligne Aide Abus Aînés au 1 888 489-2287.

Desjardins met les aînés au cœur de ses priorités en développant des outils, des services et des conseils adaptés à leur réalité.

À lire aussi

Et encore plus