Tout sur la périménopause : symptômes, âge, durée et traitements | Salut Bonjour
/wellbeing/health

Tout sur la périménopause : symptômes, âge, durée et traitements

Image principale de l'article Périménopause : comment reconnaître les symptômes
Shutterstock

La périménopause, aussi connue sous le nom de pré-ménopause, est la période de transition que connaît le corps de la femme jusqu'à la ménopause. Encore très méconnue, la périménopause apporte avec elle son lot de symptômes et de maux. On la démystifie pour vous dans cet article !

• À lire aussi: Quels sont les effets de la ménopause sur votre peau?

• À lire aussi: Les effets de la ménopause sur les états d’âme, la silhouette, l'humeur ou encore la peau des femmes

Qu'est-ce que la périménopause ? 

Vous n'avez peut-être jamais entendu de ce terme auparavant, car on confond souvent la périménopause (la période de transition) et la ménopause (la période qui suit vos dernières règles).

La pré-ménopause indique les premiers changements corporels qui accompagnent les changements hormonaux. On parle essentiellement d'une diminution des taux d'œstrogènes et de progestérone chez la femme. La production d'œstrogènes et de progestérone diminue à des niveaux extrêmement bas, jusqu'à atteindre la ménopause.

Autrement dit, la périménopause est la période où les menstruations deviennent irrégulières (c’est le premier symptôme... mais pas le dernier!) et qui se poursuit quelques mois plus tard. Un autre signe fréquent est une accentuation du syndrome prémenstruel.

Quand apparaissent les premiers signes de la périménopause ?

Le moment exact du début de la périménopause est malheureusement difficile à déterminer. 

Une étude ayant suivi des femmes dans leur période de transition vers la ménopause a révélé que les irrégularités du cycle menstruel apparaissaient en moyenne vers l'âge 47 ou 48 ans. Mais elle peut commencer bien plus tôt ou bien plus tard. 

Quel est l'âge moyen de la périménopause ?

Là aussi, il y a une grande variation quant à l’âge où les femmes débutent leur périménopause. Ce peut être aussi tôt que dans la mi-trentaine pour certaines tandis que d'autres ne ressentiront rien du tout avant le début de leur cinquantaine. 

Il est dit que la majorité des femmes vont constater des changements au cours de la quarantaine.

Parmi les facteurs qui puissent influencee l'âge de la périménopause : le tabagisme, l'hérédité et la chimiothérapie dans le passé. Les femmes qui fument risquent de débuter cette phase, en moyenne, 1 à 3 ans avant leurs comparses non-fumeuses. 

Si vous détenez un historique familial de ménopause précoce, vous risquez aussi d’entrer en périménopause plus tôt. Enfin, les femmes qui ont déjà subi des traitements de chimiothérapie risquent également de la vivre plus tôt en âge. 

Combien de temps dure la périménopause ?

La périménopause, qui précède la ménopause, peut durer 2 à 8 ans. En moyenne, elle dure environ 4 ou 5 ans. 

Au cours de la périménopause, les taux d'hormones subissent des fluctuations, avant de diminuer, ce qui provoque de nouveaux symptômes, sensations ou changements. 

La période de la périménopause est vécue de manière très différente selon chaque personne.

Unsplash

Les symptômes de la périménopause  

Durant la périménopause, vous pourriez déjà ressentir certains des symptômes de la ménopause, mais vous avez encore vos règles. 

De nombreux symptômes peuvent être ressentis pendant des années avant la ménopause, lors d’une période de transition que l’on désigne par le terme « préménopause ». À noter que la périménopause est différente pour chaque femme; le nombre et la sévérité des symptômes peut énormément différer d'une personne à une autre (surtout, évitez de vous comparer!). 

La préménopause peut se reconnaître aux signes caractéristiques suivants : 

  • bouffées de chaleur
  • transpiration
  • sensibilité des seins
  • accentuation du syndrome prémenstruel
  • diminution de la libido/troubles du désir sexuel
  • fatigue et troubles du sommeil
  • pertes de mémoire fréquentes
  • règles irrégulières
  • sécheresse et irritation vaginales
  • inconfort pendant les relations sexuelles
  • fuites urinaires
  • changements d'humeur et anxiété
  • migraines
  • etc.

La périménopause s’accompagne dans une majorité des cas d’une prise de poids. Les raisons en sont multiples: l’aggravation du syndrome pre-menstruel, une diminution des dépenses énergétiques, une augmentation des apports caloriques, l’augmentation de la masse grasse et la diminution de la masse maigre dû à l’âge. 

Certaines femmes ne ressentiront ces symptômes/effets que pendant quelques années avant que leurs règles cessent complètement, mais d’autres en souffriront pendant une dizaine d’années.

Vous avez officiellement atteint la ménopause lorsque votre médecin vous confirme l'absence d'ovulation (un test sanguin particulier permet de le vérifier) ou lorsque vous n'avez eu aucune menstruation pendant une année complète. 

Souvenez-vous, à moins que votre médecin vous le dise avec certitude ou que l'absence de règles ait duré toute une année, vous pourriez encore tomber enceinte.

Traitements de la périménopause : comment gérer les symptômes et effets ?

Il existe quelques changements simples que vous pouvez apporter à votre mode de vie : 

  • Bouffées de chaleur : portez plusieurs couches de vêtements et ayez de l'eau et des boissons fraîches à portée de main pour mieux les gérer.
  • Boire de l'alcool avec modération : les effets liés à une consommation excessive d'alcool peuvent aggraver les symptômes.
  • Faire de l'exercice : l'exercice physique s'est avéré bénéfique pour le bien-être général pendant la périménopause. Des études ont également montré que la pratique d'une activité physique, en particulier les exercices d'aérobie et le fait de soulever des poids, pouvait atténuer les bouffées de chaleur. 
  • Cesser de fumer : Le tabagisme est largement associé à une augmentation des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes.
  • Maintenir un poids santé : cela pourrait aider à prévenir les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, car les personnes ayant une masse corporelle plus importante ont tendance à avoir des symptômes plus fréquents.

Un traitement hormonal substitutif (THS), également appelé hormonothérapie, est parfois prescrit pendant ou après la transition ménopausique pour aider à soulager certains symptômes, comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes ou la sécheresse vaginale. 

Certains médicaments utilisés principalement pour traiter la dépression, l'hypertension artérielle et les convulsions se sont avérés également efficaces pour réduire les bouffées de chaleur, bien qu'ils puissent être moins efficaces qu'un THS. 

Il existe également une catégorie de médicaments appelés modulateurs sélectifs des récepteurs d'œstrogènes non hormonaux mais qui ont des effets similaires à ceux des œstrogènes sur certaines parties du corps. Il est important de discuter avec votre professionnel·le de la santé des avantages et des risques.

Quand faut-il consulter ?

Si vous souffrez de symptômes qui nuisent à votre qualité de vie, tels que des bouffées de chaleur, une sécheresse vaginale, des changements d'humeur ou des difficultés à dormir, vous devriez consulter un·e professionnel·le de la santé ou une personne spécialisée dans la périménopause.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus