Le week-end du 4 novembre risque de franchir un cap de chaleur, encore jamais atteint! | Salut Bonjour
/homeandfamily

Le week-end du 4 novembre risque de franchir un cap de chaleur, encore jamais atteint!

Image principale de l'article Des records de chaleur au Québec
Géraldine Lamarche

Le week-end du 4 novembre 2022 risque de franchir un cap de chaleur, jamais atteint jusqu'à maintenant.

La chaleur et le soleil envelopperont tout le Québec, dès aujourd'hui. Au sud de la province, plus particulièrement, des records sont attendus, en raison de l'arrivée d'un courant chaud en provenant du nord-ouest du Mexique.

Selon Environnement Canada, le thermomètre pourrait grimper jusqu'à 23 °C à Montréal et jusqu'à 20 °C à Québec. Ces températures exceptionnelles pourraient même être annexées à un facteur humidex, notamment pour la métropole. 

Si ces prédictions s'avèrent, il pourrait s'agir d'un record de chaleur. En effet, la moyenne de saison pour cette période-ci de l'année est d'environ 7 °C, soit près de 15 °C en dessous de ce qui nous attend ce week-end. 

L'anticyclone présent dans le ciel favorisera aussi un dégagement complet. Si on prévoit deux jours de plein soleil vendredi et samedi, il faudra plutôt s'attendre à de la pluie pour la journée de dimanche. 

Il faudra profiter pleinement de ces températures estivales puisque le mercure chutera à compter de mardi. Mais, même si ces températures seront plus automnales, elles resteront au-dessus des valeurs saisonnières. 

Et les allergies dans tout ça?

Ces températures exceptionnelles pourraient causer certains désagréments, notamment pour ceux qui souffrent d'allergies saisonnières. 

« Comme le gel tarde à se former au sol, il y a de la moisissure qui se forme, entre autres, dans les feuilles d'automne. [Ces moisissures] se libèrent quand on racle les feuilles ou quand on se promène en nature. Elles peuvent s'agripper à nos vêtements et donc, elles peuveent contaminer nos domiciles ou nos lieux de travail », explique notre présentatrice météo, Géraldine Lamarche. 

À lire aussi

Et encore plus